taourirt info


Le club des femmes célèbre la Journée internationale de la femme.

Le club des femmes célèbre la Journée internationale de la femme. Pour célébrer la Journée internationale de la femme, le 8 mars Le Club des femmes du ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, en partenariat avec l'Association alternative civile marocaine, a organisé ce jeudi 12 mars, à partir de 15h00 dans l'après-midi, pour célébrer cette occasion. Et la libération du pays "a été prononcée par le professeur Jumaa Maqtab, au nom du Haut-Commissariat à la résistance et des membres de l'Armée de libération, dans laquelle elle a parlé du rôle des femmes dans le cheminement de la lutte nationale, alors qu'elle accompagnait son frère jusqu'à l'homme dans la libération du pays à travers son travail politique et social. Cela vient de l'amour et du courage de la femme marocaine pour son pays et de sa contribution à la libération du pays, et l'histoire l'a enregistrée avec une grande fierté dans les grandes stations de lutte dans lesquelles elle a joué un grand rôle.
Quant à la deuxième intervention, elle était intitulée: "La condition de la femme par la succession des civilisations", prononcée par le professeur Fatima Bouasria, directrice du Club des femmes, dans laquelle elle expliquait la situation des femmes depuis leur présence à la surface de la terre et dans diverses civilisations, époques et religions, comme le confirment l'histoire et les anthropologues, qui vivaient dans l'injustice et la dégradation. Et sous-estimation, exclusion et divers types de torture et de privation de droits, jusqu'à ce que l'Islam vienne à lui, il lui a rétabli sa considération et l'a récupérée des griffes de l'humiliation et de l'esclavage, et elle s'est élevée à une position élevée à côté de son beau-frère.
Cette cérémonie comprenait des paragraphes sur la signature des bourgeons de la maternelle, car certaines activités féminines étaient honorées dans la région, et la cérémonie s'est terminée par un goûter organisé en l'honneur des personnes présentes.
Suivi par Souad Effendi