taourirt info


Arrivé à Taourirt vaincu

Arrivé à Taourirt vaincu

Une situation d'aggravation grave domine un jeune homme dans sa troisième décennie, attaquant les passants avec un grand couteau dans le centre-ville et poignardant trois personnes et la quatrième survivant miraculeusement au
crime non seulement menaçant les citoyens mais également ceux chargés de protéger les citoyens et que l'injection de calme donnée aux propriétaires de crises psychologiques et les imbéciles et les imbéciles dans les services d'urgence n'aide en rien

Taourirt: Abd Cher Ayachi / Taourirt Info



Comme on le sait, un jeune homme de sa troisième décennie en cas de déchaînement intense a attaqué la rue du Maghreb arabe dans la ville de Taourirt / The Dairy Cow "jeudi 17 avril 2014, des foules de passants avec une arme blanche composée d'un couteau de grande taille (comme s'il venait du Bawar) devant les cafés et restaurants de la ville, Lorsque trois personnes ont été poignardées à différents endroits et endroits, où elles ont été blessées de gravité variable, l'une d'entre elles était une infirmière dans son cinquième contrat, qui a été poignardée par le couteau près du café Al-Basatin et de la station-service, avec un coup de couteau avec le couteau au niveau de la poitrine, où la victime venait de descendre d'un des moyens de transport en provenance d'Oujda, Le deuxième de son sixième contrat lui a donné un coup de couteau perfide au niveau de son épaule, alors que la victime était assise en train de déjeuner dans un restaurant adjacent à un café mauritanien, en attendant qu'il reçoive un document administratif.
L'attaque surprise a failli leur donner la vie sans les gentilshommes divins et les soins divins, et certains citoyens sont intervenus. L'auteur a livré son homme au vent vers la route menant au siège du Tribunal de première instance et de l'emploi.
Heureusement, au moment de la troisième attaque, un chef de la police centrale (commandant centrale) de la sécurité régionale de Taourirt était présent dans l'un des cafés Celui qui est intervenu et a commencé à pourchasser l'agresseur qui avait un couteau dans les mains alors que le doyen a informé la police de l'accident douloureux qui a semé la panique et une grande peur parmi ceux qui ont été témoins de cette attaque soudaine, qui, comme nous l'avons mentionné ci-dessus, aurait presque laissé ses conséquences sans l'intervention de certains hommes et citoyens de la sécurité nationale qui ont pourchassé L'agresseur l'a saisi et transféré au centre de détention,
Lorsque nous sommes allés au service des urgences du Centre hospitalier régional de Taourirt, nous avons trouvé les blessés sous les soins de l'équipe médicale et infirmière qui leur a prodigué les premiers soins. Les blessés ont quitté le service des urgences après avoir reçu les traitements nécessaires et nécessaires,
que nous espérons que le personnel médical et infirmier qui était présent pour traiter le même traitement avec les mêmes patients Et les blessés alors qu'il s'occupait de l'un d'eux, et nous disons à notre ministre de la Santé que le service des urgences (excusez-moi de toute urgence) attend le plus chaud de vos braises roses pour sauver ce qui peut être sauvé``
L'attaque aurait pu entraîner des pertes de vie sans la gentillesse cachée de Dieu, d'autant plus que l'accident a eu lieu dans le centre-ville près d'un groupe de cafés et de restaurants destinés à cette époque à de nombreux visiteurs et clients, et il est également heureux que l'attaque contre les serviteurs de Dieu avec des armes blanches n'ait pas eu lieu. Il est situé dans une zone au-delà de la barrière ferroviaire et près de la "Césarée", qui connaît un surpeuplement sans précédent, et il est également heureux que les établissements d'enseignement étaient en vacances,
et certains rapports ont déclaré que l'auteur souffre de crises psychologiques et qu'il est expulsé (Rivoli) d'un des pays européens, Mais la question se pose de savoir pourquoi les gardiens n'ont pas prêté attention à ce jeune homme, surtout que tout le monde parle d'initiatives et de soins aux indigents et aux malades,
et derrière ces incidents douloureux que certains citoyens innocents ont été soumis à un profond ressentiment dans l'âme des résidents oubliés et vaincus de Taourirt``,
Il y a quelques jours, nous nous avions alerté lors d'une réunion d'un sujet sur les imbéciles, les imbéciles et les "gros plans" qui s'étaient adaptés à certaines ruelles et rues, et nous avons montré, en observant et en témoignant avec d'autres personnes, ce que les passants d'autres formes de préjudices, de harcèlement et de chantage sont soumis aux mains de ces idiots et des "proches". Ces harcèlements ont atteint le point de tenter d'attaquer une fois l'un des agents de sécurité.
Nous attendions tout mouvement positif des deux testaments pour écarter les préjudices des personnes et les protéger de ce qu'elles subissent. Et il prononce des mots insultants et obscènes, et personne ne bouge du doigt ... Le degré de harcèlement causé par ces idiots et les "personnes proches" a augmenté. Aujourd'hui, j'ai atteint le point d'agresser les citoyens et ceux qui demandent notre protection, alors qu'attendons-nous après ce qui s'est passé? ??
À propos, il faut dire (sans intimidation ni exagération) que ce qui s'est passé sur la rue du Maghreb arabe, et un tel incident s'était déjà produit sur la rue Moulay Abd Allah et près du parc dans le centre-ville et le quartier Mukhtar Alsousi, et quelles différentes attaques peuvent être infligées quotidiennement aux citoyens chaque jour. La négligence et la négligence ont persisté pendant longtemps, et en raison de facteurs qui ont interféré avec le chômage social, économique et psychologique, la stagnation économique, la frustration, le désespoir et la misère, la déviation s'est donc accrue en toute liberté et la criminalité s'est propagée au point que ces derniers ne menaçaient plus seulement les citoyens ordinaires mais aussi ceux directement chargés de protéger les citoyens (la leçon doit être tirée de ce qui s'est passé avec Oujda) ...
Nous affirmons également que les injections sédatives administrées aux propriétaires de crises psychologiques, aux imbéciles et aux imbéciles au service des urgences n'aident en rien,
Nous souhaitons ici, à cette occasion également, souligner la nécessité d'une coopération et d'une coordination des efforts entre la police et la gendarmerie royale, avec la rapidité et la confidentialité nécessaires pour réduire les cas de criminalité et d'attaques que la région connaît dans divers cas,