taourirt info


À l'occasion du glorieux anniversaire du document du 11 janvier, un appel à continuer à porter le flambeau et un engagement actif dans le développement pour atteindre les éléments de la pleine citoyenneté et d'une vie décente.

À l'occasion du glorieux anniversaire du document du 11 janvier, un appel à continuer à porter le flambeau et un engagement actif dans le développement pour atteindre les éléments de la pleine citoyenneté et d'une vie décente. La salle de réunion et les activités culturelles du complexe social, Moulay Ali Sharif dans la ville de Taourirt, Oujda, dans la partie orientale, dans la matinée du jeudi 14 janvier 2016, avec la cérémonie distinguée qui a été organisée à l'occasion du 72e anniversaire de la présentation du document appelant à l'indépendance, sous la supervision des travailleurs de la région de Taourirt et de la commission régionale des combattants de la résistance et de l'Armée de libération Du ministère de l'éducation et de la formation et de la commission de coopération nationale,
La cérémonie / distingué M. Mohamed Belizid, le représentant par intérim de la région, a été assisté par M. Ahmed Ait Al-Madani, le député régional pour les combattants de la résistance et les membres de l'Armée de libération à Oujda, M. Mustafa Afriat, le député régional du ministère de l'Éducation nationale et de la Formation, et M. Mohamed Kharoubi, représentant de la coopération nationale, et les hommes des autorités civiles, militaires et judiciaires, et les élus Et les chefs des intérêts étrangers, et de nombreux opposants de la région et du côté oriental, et certains représentants de la presse nationale et des sites Web, ainsi que de nombreux étudiants masculins et féminins et le cadre de l'école Ibn Rushd, jusqu'à ce qu'ils participent à cette cérémonie distinguée, ...
La cérémonie a été ouverte avec un mot de bienvenue au présentateur du programme, M. Abdul Aziz Avec un esprit, puis en récitant des versets du sage souvenir et en le récitant au public, l'étudiant Ibtisam El-Amrani, puis M. Mohamed Blazid, le représentant par intérim, ont prononcé un discours dans lequel il a parlé de la signification du document et de la signification profonde de sa célébration,
Il est souligné que l'anniversaire du 11 janvier est une occasion annuelle de s'inspirer des significations et symboles forts qu'il porte, de l'incarnation des valeurs de l'esprit national sincère et spontané et de ce que tout le peuple marocain a montré à propos de l'attachement soufi à son roi, de l'adhésion étroite à son trône, de la magnanimité et de la rédemption des dirigeants du libérateur de la nation bénie, Sa Majesté. Feu le Roi Mohammed V, que Dieu sanctifie son âme, et son compagnon dans la lutte, le bienfaiteur, Sa Majesté le Roi Hassan II, que Dieu bénisse son lieu de repos,
Il a ensuite évoqué les fondements du document, soulignant les considérations sur lesquelles le document était basé (que l'État marocain a toujours joui de sa liberté et de sa souveraineté nationale, et a maintenu son indépendance pendant treize siècles jusqu'à ce qu'il impose son régime de protection, et que les autorités françaises ont changé sur le terrain, le système de protection avec un système bâti Sur la domination directe et la tyrannie au profit de la communauté française, qui a permis à cette dernière de prendre les rênes du gouvernement et de monopoliser le bien du pays sans ses propriétaires, car ce système tentait de diverses manières de détruire l'unité marocaine et avec les Marocains de la participation effective à la gestion des affaires de leur pays, et que les conditions que le monde traversait alors (c.-à-d. L'année 1944) n'est pas les circonstances dans lesquelles la protection a été établie en 1912, d'autant plus que le Maroc a participé activement aux guerres mondiales aux côtés des alliés qui ont officiellement reconnu en 1941 le Document de l'Atlantique le droit des peuples à se gouverner eux-mêmes, comme ils ont déclaré en 1943 lors de la conférence de Téhéran leur mécontentement à l'égard de la doctrine selon laquelle Était en vertu de celaLes forts revendiquent le droit de saisir les faibles / / Cette clarification des justifications énoncées dans le texte du document montre clairement que M. Mohamed Blazid ajoute la crédibilité du document d'indépendance)
Il a ajouté que la lutte pour retrouver l'indépendance n'était pas seulement une question d'élite, mais plutôt une bataille que tout le peuple avait menée dans les villes, les villages, les vallées, les montagnes et le désert, et dans toutes ses catégories, hommes et femmes, jeunes et vieux, qui, sous le trône, avaient fait de grands sacrifices en échange de la liberté du pays et du symbole de sa souveraineté,
M. Mohamed Blazid a souligné que l'une des vertus les plus importantes qui devraient être tirées de cette saga immortelle, que nous n'avions pas besoin de continuer à montrer, est (la vertu du patriotisme sincère, le sacrifice inconditionnel au nom de la fierté et de la dignité de la nation, et la vertu de la persévérance sur le principe qui ne peut pas faire l'objet de négociation, et la vertu de la sincérité pour les constants Patriotisme qui transcende tous les intérêts et restreint les comptes individuels et collectifs. C'est ce que Sa Majesté Mohamed VI a affirmé que la patrie est pour tous et qu'il est du devoir de tous les Marocains, individuellement et collectivement, de poursuivre leur détermination avec détermination et constance dans la défense de l'unité et de la stabilité de leur pays et la promotion de son développement, inspirée par l'esprit et le dispositif du document est bon Catalyseur pour le perpétuer avec un travail de terrain bon et fructueux,
Au terme de son intervention, il a appelé à la poursuite du flambeau de nos prédécesseurs, Meshaal, dans le patriotisme et la libération en étroite cohésion entre les composantes de la nation, en faisant preuve d'un esprit de citoyenneté engagée et positive avec une implication active dans le développement, pour faire de notre ambitieux présent un descendant de notre passé fier, relever les défis internes et externes du Maghreb de demain, et réaliser les éléments de la pleine citoyenneté et de la pleine citoyenneté ,,
pour sa part , M. Ohameda Mahjoubi a confirmé que le président du Conseil régional de la mémoire du travail soumettra un document qui revendique l'indépendance du peuple marocain Akhaldha en sa mémoire 72 est une étape importante sur la voie de la lutte nationale pour que tous les Marocains aient droit à la fierté nationale et au symbolisme historique du fret intemporel``
L'une des implications profondes de la perpétuation de cet anniversaire national est qu'il est considéré comme une leçon nationale à partir de laquelle les jeunes apprennent les valeurs que les opposants au mouvement national ont démontrées pour défendre la patrie en pleine harmonie avec le trône et affronter le colonisateur qui aspirait à effacer l'identité nationale et culturelle d'origine, car il s'agit d'un envoi moral pour la génération actuelle et future afin de la développer. Sur l'amour de la patrie et la résistance à la lutte de ses hommes jusqu'à ce qu'ils soient satisfaits des valeurs nationales pour défendre le caractère sacré de la patrie
. M. Mahjoubi a ajouté que la commémoration de l'anniversaire est vraiment un grand événement dans l'histoire de notre pays plein de connotations et de leçons sur les liens solides qui unissent le peuple marocain au glorieux trône alaouite,

Il a ajouté: Il ne fait aucun doute que chaque citoyen jaloux de notre histoire nationale, source de notre originalité et de notre civilisation, partage l'opinion que nous devons toute la religion à ces héros des hommes qui ont sacrifié le précieux et le précieux dans la voie de la liberté, et le moins que nous puissions faire aujourd'hui en tant que Marocains est de restaurer ces épopées héroïques en reconnaissance de ce segment de la Notre société héroïque
. M. Mahjoubi n'a pas manqué dans son intervention de rendre hommage à la contribution des fils et des opposants du côté oriental à la résistance du colonisateur aux côtés de leurs frères dans toutes les rentes de la nation.
Après cela, M. Al-Mukhtar a sorti le discours du conseil municipal, soulignant que la célébration du peuple marocain le 11 janvier est une occasion appropriée pour rappeler Avec la place qu'il occupe aujourd'hui dans l'histoire du Maroc, et une opportunité pour les générations post-indépendantes, qui ignorent les circonstances et les circonstances entourant les événements de la présentation du document exigeant l'indépendance,
Et M. Al-Mukhtar a souligné le fait que la présentation du document du 11 janvier a ouvert une nouvelle période dans l'histoire du pays et a donné un exemple aux peuples fidèles de la lutte pour la libération nationale. Ce fut une journée remarquable dans la mémoire de la lutte contre le colonialisme pour la liberté et l'émancipation, car vous n'avez pas trouvé ce que les mains despotiques des tyrans ont répondu à cette pétition, sauf La répression, l'arrestation, l'exil et des événements sanglants ont suivi par la suite, et l'oppression des tyrans d'occupation a atteint leur complot criminel contre le père de la nation et le symbole de son unité dans sa souveraineté, estimant que le retrait du roi légitime de son trône et de son peuple loyal est devenu pour eux le seul moyen de soumettre le peuple sous leur contrôle et de resserrer leur emprise sur le pays, C'est ce qu'ils ont fait le 20 août 1953, en exilant feu Muhammad V et des membres de sa famille à l'extérieur du pays, mais grâce à la cohésion profonde et à l'interdépendance étroite entre le roi de Moudjahid Abi et les personnes en difficulté et en, le djihad a continué, j'ai donc imposé le retour du père du jihad et l'indépendance et le droit du peuple à une vie décente dans un État souverain et démocratique , Garantit une vie rassuranteLa stabilité, et cette volonté de libération, est celle sur laquelle Sa Majesté le Roi Hassan II, le créateur de la marche verte, s'est appuyée pour continuer ses fonctions, consolider son chemin, assurer sa continuité et consolider ses fondations. C'est ce que Mukhtar ajoute, mais aujourd'hui Sa Majesté Mohamed VI tient son flambeau pour mener des batailles afin de remplir ses objectifs de fortifier son intégrité territoriale et de défendre Souveraineté nationale, puis dans la poursuite du djihad contre tout ce qui pourrait menacer le pays de manifestations de pauvreté, d'analphabétisme, de disparité et d'ignorance dans le cadre du programme national de développement humain, afin de réaliser les espoirs et les aspirations du peuple marocain pour la fierté, la dignité, la liberté, la démocratie, la justice sociale et la renaissance économique à l'ombre d'un Maroc moderne et démocratique,Ses objectifs sont de fortifier son intégrité territoriale et de défendre la souveraineté nationale, puis de poursuivre le djihad contre tout ce qui pourrait menacer le pays de manifestations de pauvreté, d'analphabétisme, d'analphabétisme et d'ignorance dans le cadre du programme national de développement humain, afin de réaliser les espoirs et les aspirations du peuple marocain pour la fierté, la dignité, la liberté, la démocratie, la justice sociale et la renaissance Économique sous un Maroc moderniste et démocratiqueSes objectifs sont de fortifier son intégrité territoriale et de défendre la souveraineté nationale, puis de poursuivre le djihad contre tout ce qui pourrait menacer le pays de manifestations de pauvreté, d'analphabétisme, d'analphabétisme et d'ignorance dans le cadre du programme national de développement humain, afin de réaliser les espoirs et les aspirations du peuple marocain pour la fierté, la dignité, la liberté, la démocratie, la justice sociale et la renaissance Économique sous un Maroc moderniste et démocratique
Quant au député régional des anciens combattants de la résistance et membres de l'Armée de libération à Oujda, M. Ahmed Ait Al-Madani, il a souligné dans son intervention que cet anniversaire est considéré comme l'un des souvenirs les plus précieux et les plus chers de l'épopée de la lutte nationale pour la liberté et l'indépendance, et la réalisation de l'unité territoriale et de la souveraineté nationale, étant donné qu'il incarne le pouvoir de rejoindre le trône avec le peuple en défense. Sur les saintes religieuses et les constantes patriotiques,
il a ajouté que les Marocains immortalisent cette mémoire dans l'accomplissement des hommes patriarcaux, la résistance et la libération, et la glorification des grands championnats organisés par le peuple de ce pays avec un esprit national élevé et une foi sincère et confiant en la justice de leur cause dans la libération du pays, en sacrifiant précieux et précieux pour se débarrasser du fierté et du maintien du joug du colonialisme Dignité ,,
Il a déclaré que le Maroc a traversé son histoire ancienne avec détermination, détermination et défi face aux ambitions cupides de défendre son existence, ses composants, son identité et son unité, et n'a épargné aucun effort pour préserver son unité et supporter les énormes sacrifices face au colonialisme qui s'est perché sur le sol national depuis le début du siècle dernier.
Le député régional a passé en revue les événements les plus importants que le Maroc a connus avant de soumettre le document exigeant l'indépendance, des soulèvements populaires aux combats féroces dans le Moyen Atlas et le Nord et le Sud, aux étapes de la lutte politique comme s'opposant à la soi-disant coloniale discriminatoire du 16 mai 1930 et à la présentation de la réforme et des demandes urgentes du peuple marocain en 1934 et 1936, ajoutant qu'en dépit des campagnes de répression et d'abus lancées par les autorités de protection contre le peuple marocain, la lutte nationale se poursuit, menée par le héros de la libération et de l'indépendance, Sa Majesté le regretté Mohammed V, qui saisit l'occasion de tenir la conférence Anfa à Casablanca le 13 janvier 1943 pour annoncer la demande d'indépendance marocaine, qui l'emporte Soutien aux pays alliés, où le président américain Roosevelt a estimé que les aspirations du Maroc à la libération et à la souveraineté sont légitimes, reconnaissant le rôle pionnier et majeur qu'il a joué dans le soutien des Alliés contre l'invasion nazie pendant la Seconde Guerre mondiale,
Conformément au principe du droit des peuples à l'autodétermination, le contenu des demandes marocaines de réformes a changé pour s'exprimer pour revendiquer l'indépendance, et cette escalade s'est reflétée dans les relations entre les autorités de protection et le mouvement national, dont les dirigeants étaient en contact constant avec feu Mohammed V, qui les dirigeait et les guidait judicieusement, et les contacts se sont intensifiés. Entre le palais et le mouvement national jusqu'à l'initiative de présenter le document de revendication de l'indépendance le 11 janvier 1944, et a
souligné que la confrontation avait atteint son paroxysme lorsque le colonisateur a exilé le symbole de la souveraineté le 20 août 1953 avec son compagnon dans la lutte que Sa Majesté feu Hassan II et la famille royale royale, mais que Le peuple marocain a répondu à cette agression flagrante en provoquant des soulèvements massifs pour défendre les sanctuaires religieux et les constantes patriotiques. Le roi moudjahid et son honorable famille sont retournés dans le pays le 16 novembre 1955 à Mansour, annonçant l'aube de la liberté et de l'indépendance.
Il a affirmé que la famille du Mouvement national et de la Résistance et l'Armée de libération confirment à cette occasion nationale leur entière disponibilité et leur mobilisation globale sous la direction avisée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'aide, afin de défendre l'unité territoriale et d'établir la souveraineté nationale sur les régions méridionales du Royaume.
M. Mostafa Afriat, l'adjoint régional du ministère de l'Éducation nationale et de la Formation, a confirmé que cette célébration vient en commémoration du 72e anniversaire de la présentation d'une pétition appelant à l'indépendance du pays, des griffes du colonialisme brut, et les efforts d'un groupe de composantes du mouvement national marocain à cette époque ont travaillé ensemble et diffusé des idées pour sensibiliser et défendre la défense des intérêts nationaux Par un ensemble de moyens, ils ont célébré la fête du trône pour la première fois le 18 novembre 1933 pour exprimer la solidarité du mouvement national avec le sultan et limiter le siège imposé par les autorités coloniales, et ont également travaillé à la publication de magazines comme le Maghreb en français en 1932 et de journaux tels que le travail des peuples, la vie et la paix. Et campagne ,,

En plus de cela, M. Afriat Mustafa ajoute que le Mouvement national a créé des écoles gratuites afin de consolider les fondements du caractère marocain tels que l'école nationale de Tétouan, l'école An-Najah à Casablanca et l'école islamique libre de Tanger, et a également formé des équipes théâtrales et musicales en tant que groupe de garçons pour le Parti réformiste à Tétouan, et le choeur marocain à Rabat, et pour définir Dans la cause marocaine à l'étranger, les pionniers du mouvement national qui poursuivent leurs études à l'étranger sont impliqués dans des sociétés comme la North African Students Association à Paris et la Arab Culture Association.
Et la célébration est l'occasion de perpétuer la culture d'appartenance à la patrie et de loyauté envers elle, de consolider les valeurs de patriotisme et de citoyenneté chez les jeunes et de les définir dans l'histoire du Maroc. Que jouissait la première génération du mouvement national, pour défendre la patrie en pleine harmonie avec le trône, et pour affronter toutes les formes d'aliénation pratiquées par le colonisateur pour obscurcir l'identité nationale et la culture d'origine, car c'est un envoi moral pour les jeunes et la génération actuelle et future afin de la cultiver dans l'esprit de la lutte nationale et de la lutte de ses hommes, afin qu'ils soient satisfaits Avec les valeurs et les idéaux du patriotisme et de la défense du caractère sacré de la nation,
Néanmoins, la commémoration de ce mémorial ajoute à M. le Représentant régional non seulement une occasion d'évoquer les sacrifices des Marocains pour accéder à l'indépendance, mais cela représente également un catalyseur pour eux de continuer à travailler et à se mobiliser sur la voie de la réforme, du développement et de la prospérité sous la direction avisée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Sa Majesté le roi Mohammed VI, la marche du grand jihad, consolider et maintenir l'unité territoriale, fortifier et accélérer la transition démocratique, consolider les principes de la citoyenneté engagée, parvenir à une renaissance globale, renforcer la position du Maroc en tant que pôle régional et acteur international, et attiser le rayonnement de sa civilisation en tant que pays attaché à la paix et aux valeurs humaines optimales, et s'engager dans des ateliers réformistes La majeure, notamment la réforme du système d'éducation et de formation, a été mise en place pour former un comité de 18 membres qui s'est engagé à réformer l'école marocaine de la vision stratégique de 2030/2015, nous devons donc tous ajouter M. le Représentant régional pour s'engager dans cette réforme, et queNous serons des soldats recrutés derrière le chef de la nation et protecteur de la fièvre de la religion et de la patrie, Sa Majesté Mohamed VI, que Dieu le bénisse.
Quant au professeur Mohamed Sbeiti, membre du conseil scientifique local, il a affirmé que le 11 janvier, c'est une étape brillante dans la série de la lutte nationale contre le colonialisme que le peuple marocain a menée sous la direction du trône alaouite pour la liberté et l'indépendance, et que la présentation du document appelant à l'indépendance incarnait la conscience et la maturité des marocains et témoignait et prouvait leur capacité. Et leur volonté de défendre leurs droits légitimes et leur autodétermination, de gérer eux-mêmes leurs affaires et de ne pas se soumettre à l'influence étrangère et d'insister pour continuer la marche de la lutte jusqu'à la victoire,
Un membre du Conseil scientifique a ajouté que le document d'indépendance est venu comme le point culminant d'une longue série de résistance armée dans laquelle l'ensemble du peuple marocain a été impliqué dans cette série, soulignant que le mouvement national a été aidé par la création de quelques savants éminents qui ont confronté l'administration coloniale et sa politique au Maroc et qui se sont révoltés sur son orbite, comme ils l'étaient Ils alertent les masses de citoyens de tous ceux qui travaillaient pour geler les esprits, répandre la dépendance et l'inactivité, et poussent les gens à se soumettre et à se rendre, donc ils ne parviennent pas à lutter et à lutter avec le prétexte que Dieu a dépensé ce qu'il a dépensé et estimé autant, et ont
indiqué que l'Université d'Al-Karouen était la première école dans laquelle l'esprit révolutionnaire est né pour se tenir debout. Le colonisateur qui a entraîné le pays dans toutes sortes d'humiliations et d'humiliations, et les scientifiques ont travaillé pour diffuser ces idées parmi les différents groupes populaires, en particulier le groupe étudiant, une fois que le djihad contre les Français est apparu jusqu'à ce qu'ils s'y impliquent,
En outre, M. Mohamed Kharoubi, délégué à la coopération nationale, a prononcé un discours dans lequel il a souligné que la commémoration de la présentation du document appelant à l'indépendance est un tournant décisif et une étape lumineuse dans la série des luttes nationales, et c'est un point de départ pour l'indépendance du pays et le Maghreb moderne,
et nous , en tant que Marocains, avons le droit de tirer des leçons de ce glorieux anniversaire. Parce qu'il est une source de fierté pour les générations futures et futures, évoquant ses profondes significations historiques, et une reconnaissance pour ceux qui ont fait la gloire afin de préserver ce pays et rendre hommage à leur héroïsme et à leurs valeurs pour servir de modèle de référence pour les marches présentes et futures du Maroc, car c'est un envoi moral pour les jeunes et la génération actuelle et future afin de le développer, donc la mémoire est une occasion de perpétuer la culture d'appartenance À la patrie et à la sincérité envers elle, et consolider les valeurs de patriotisme et de citoyenneté parmi les jeunes et les définir avec l'histoire du Maroc afin qu'ils soient satisfaits des valeurs et des idéaux du patriotisme, défendre les sainteté de la patrie, repousser les manœuvres et les provocations des ennemis de notre intégrité territoriale,
A l'issue de cette cérémonie spéciale, les élèves de l'école Ibn Rushd étaient présents avec la participation de deux chansons (civilisation marocaine, le Maroc a vécu gratuitement pour nous), et des subventions financières annuelles fournies par la coopération nationale ont été distribuées au profit de sociétés caritatives marchant vers les institutions de protection sociale de la région.

Taourirt: Abdel Aziz Al-Ayyashy