taourirt info


Une plainte liée à l'incendie de la propriété d'autrui

Une plainte liée à l'incendie de la propriété d'autrui Taourirt le: 26/09/2012.

A la dame: Le
directeur du site Taourirt Info,

concernant la publication d'une plainte liée à l'incendie du roi des autres
sur les pages de votre journal, Colle

pour: Muhammad Yahyaoui, marocain, augmenté en 1972, titulaire de la carte nationale n ° FB 19121
rond-point d'Othman Awlad Al-Medi, le groupe des habitants d'Adza, département de Taourirt, Région de Taourirt

------------------------------------------------ ----------
Après salutations et salutations,
j'ai l'honneur de vous présenter en écrivant cette lettre vous demandant de publier mes réclamations sur les pages de votre journal en ligne, que j'adresse aux responsables afin de prendre les nécessiteux, et j'ai continué à servir les médias sérieux et significatifs: le

texte de la réclamation:

Le 29 août 2012, à quatre heures du matin, j'ai été surpris de mettre le feu au café situé dans le marché hebdomadaire de la tribu Ouled Al-Medi des habitants de la Vallée de la Vallée, à la direction du peuple de Taourirt, département de Taourirt, au lieu dit Saraf, où l'incendie a dévoré l'équipement du café et les denrées alimentaires situées à l'endroit, et a engagé En conséquence, une lourde perte dépassant vingt-cinq dirhams.

Cette attaque a été menée par les invités Yahyaoui Abdelali bin Muhammad, Yahya Ibrahim, père de Muhammad, Zamri Salem bin Muammar, Moman Weld Fatna bint Benaissa, Suwaidi Muhammad, le père de Jalul bin Muhammad, les résidents du vertige d'Othman, et Dawar Bani Ma'ala dans la tribu des fils.

D'un autre côté, j'ai attiré votre attention sur le fait que les auteurs de cet acte ont pour but de m'empêcher de continuer à assister à la cérémonie du mariage de mon frère, après qu'ils aient créé le chaos qui a presque gâché l'événement et causé des dommages matériels à la fête, après quoi ils auraient brûlé mes biens sur le marché.

J'ai déposé une plainte auprès du procureur général du Roi à cet égard, enregistrée par écrit le même représentant le 09/03/2012 et j'ai été renvoyée au gendarme de Taourirt afin de fouiller sous le numéro 44/30101/12, sans que la recherche ne progresse même si le père d'un des auteurs m'a offert un montant de cinq mille Dirham afin de ne pas accuser son fils, ce qui confirme que la vérité est clairement visible, et la preuve en est que l'aide de l'autorité en charge des étourdissements et résidant à Taourirt a déplacé le moment de l'attaque sur les lieux et a contribué à éteindre l'incendie, alors comment est-il possible qu'il ne soit pas au courant de l'identité des auteurs.

Pour ces raisons et pour leur bien, je demande aux autorités d'intervenir de toute urgence dans l'application de la loi en cette période de récession et de traduire les coupables en justice, en particulier face à la gravité de l'acte criminel consistant à incendier les biens d'autrui et aux graves dommages qui en ont résulté, dont le moindre est mon exposition au risque de perte et de déplacement.
Et paix.
A propos de la population:

Mohamed Yahyaoui





























>