taourirt info


Histoire de la tribu Bani Jokan

Histoire de la tribu Bani Jokan
La tribu de Banu Jikan ou les fils de Jikan Alabr est comme le reste des tribus du désert qui ont une extension géographique au Sahara et en Afrique du Nord

. La tribu est connue pour transporter la science, les armes et le djihad à travers l'histoire depuis la création de l'État islamique en Orient et en Afrique, et cela est démontré par leur répartition géographique dans les pays arabes et africains où les coins restent le meilleur témoin. Cette profondeur historique, notamment la capitale de Tindouf en Algérie et plusieurs régions du Maroc.

Les scientifiques de cette ancienne tribu sont devenus célèbres et leurs écrits sont connus dans plusieurs régions du monde grâce à leur intérêt pour la science jusqu'à ce que l'on dise que la science est Jkane et l'adhésion à la loi islamique et l'ouverture aux autres des tribus voisines et le respect du bon voisinage, ce qui lui a valu une bonne réputation et des relations distinguées avec de nombreuses autres tribus du désert.

L'obsession de l'autisme et le rassemblement des rangs et le maintien de l'unité de la tribu étaient l'une des préoccupations des membres de la tribu au Maroc, il était donc envisagé de tenir la première réunion de contact à Laayoune en 2008 à travers laquelle une discussion a été ouverte sur le rôle historique de la tribu dans la région et l'accent mis sur l'adhésion à l'unité de ses membres malgré les différences et les crises.

L'occasion a été l'occasion d'élire le conseil des anciens de la tribu, qui a été chargé de parler au nom de la tribu aux autorités officielles, et un conseil des sages a été formé, comprenant une représentation élargie des branches tribales, en plus d'un comité objectif intéressant les domaines d'intérêt.

La réunion d'El-Ayoun a coïncidé avec la commémoration de la tribu de Teketan, Tindouf, pour sa saison annuelle, qui est organisée sous la présidence du président, Abdelaziz Bouteflika.

La réunion a également décidé lors de la réunion d'El-Ayoun d'être annuelle et de participer à tous les membres de la tribu de tous les pays du monde pour soulever divers sujets après ma réunion et la nécessité pour la tribu de jouer son rôle dans la diffusion des connaissances, du Saint Coran et des sciences religieuses et en essayant de rapprocher les points de vue.

Le conseil des anciens des tribus a mis en place un programme et un projet pour faire en sorte que tous les objectifs et plans convenus réussissent et s’emploie à combler les lacunes et à élaborer une stratégie clairement définie et spécifique qui réponde aux préoccupations, préoccupations et tribus des tribus sur la base des recommandations de la première réunion.

Les efforts se sont intensifiés et les travaux se poursuivent pour tenir la deuxième réunion de communication à Laayoune en 2009, où le conseil a présenté les résultats de ses travaux au cours des années qui ont suivi et les réunions de communication les plus importantes qui ont eu lieu. Le conseil a émis une recommandation selon laquelle une délégation de Tekkant à Rabat devrait être envoyée pour informer les agences officielles des préoccupations et des demandes sociales de la tribu, ce qui s'est réellement passé. Fin décembre 2009, une délégation est arrivée dans la capitale marocaine et a déposé un dossier auprès de la Cour royale, du ministère de l'Intérieur et du Conseil consultatif des affaires sahariennes et a rencontré de nombreux dirigeants et dirigeants de partis politiques marocains.

Lors de la même deuxième réunion de communication, Tikkant a décidé d'envisager la création d'une association mondiale pour la tribu comprenant tous ses fils présents dans toutes les régions du monde, ce qui est le même effort qui a été réalisé l'année suivante après la réunion de communication qui a vu une présence équilibrée d'enfants Tikkant de plusieurs pays.

Après cette rencontre, la tribu a organisé un convoi d'utérus et de communication, partant de Laâyoune et traversant des zones dont le nom était associé aux contributions des tribus telles que Smara - Tan-Tan - l'embouchure du fort Taroudant-Bushan-Fès.

À la gare de Marrakech, où ce convoi s'est arrêté, l'Association mondiale a été créée pour être stationnée dans la capitale almoravide, et sa présidence a été confiée à l'étudiant professeur, Boya Abahazem, qui a beaucoup donné à cette tribu et a été la meilleure bénédiction. Un programme ciblé pour servir le rêve du rêve parasite pour jouer un rôle positif pour réunir et relier l'utérus entre tous les accessoires pour construire une maison unique et maintenir la présence de la tribu pour servir un groupe de questions, dirigé par l'Union du Maghreb et l'ouverture des frontières entre le Maroc et l'Algérie et la question de l'intégration économique pour transmettre un message à qui que ce soit signifie que vous êtes toujours présent Et fortement dans l'arène régionale et même internationale et la meilleure représentation de ses fils à tous les niveaux et faire avancer le projet avec la bénédiction et le soutien de tous les jikans au Maroc et à l'étranger.

La création de l'association mondiale est devenue un besoin urgent et urgent et en harmonie avec ce que la tribu souffre de la dispersion et de la marginalisation de l'État marocain et de ses outils, comme nous l'a assuré un membre de la tribu, ainsi qu'une partie de la faible influence de la tribu exploitant le nom de la tribu et l'excluant de la vallée du Noun et ne bénéficiant d'aucune position ou représentation au sein de l'association.

En effet, on peut dire que le projet a atteint les objectifs souhaités par le biais de réunions, de rassemblements et de réunifications entre hommes de tribus à travers un certain nombre de pays de la région et de réunions dans la capitale du Sahara, Laâyoune, et ce qui lui a donné la résonance et le succès de toutes les initiatives et plans qui sont formulés de manière rationnelle et réfléchie par la direction de l'Association et ses organes.

Le chemin de la tribu a été couronné cette année par l'organisation de la tribu pour sa quatrième rencontre communicative, et a été marqué par l'organisation du convoi de fraternité et de paix qui est parti d'El-Ayoun vers la région d'Erfoud dans le désert oriental, où l'événement avait une dimension intellectuelle qui comprenait un symposium sur le thème de l'axe commercial * Tombouctou, Tindouf, Wadi Noun et Sous la bouche d'hier *.

Le colloque avait pour objectif de sensibiliser à l'importance de cet axe commercial et à l'urgence d'ouvrir les frontières entre les deux voisins, l'Algérie et le Maroc

. Dans la région d'Erfoud, j'ai assisté à une autre rencontre intellectuelle sous le titre de tribu Tekkant et ses contributions à la diffusion de la connaissance du Sahara.

Le convoi s'est conclu après une réunion de communication avec les médias dans la ville de Meknès, pour définir le rôle de la tribu et ce qu'elle peut faire dans le cadre de la diplomatie parallèle. Le futur programme de la tribu a également été défini et le 13 octobre 2013 a été mis en place pour organiser un convoi vers la région de Tanniki dans la campagne mauritanienne et en 2014 à Tindouf, en Algérie.

Une fois de plus, la tribu a affirmé sa présence éminente et distinguée dans de nombreuses stations historiques de premier plan d'une manière compatible avec son rôle historique dans l'instauration de la paix et de la coexistence, la réalisation du développement durable et la réponse aux exigences de la scène.


Muhammad Hamada Al-Ansari - les yeux