taourirt info


Le roi choisit les propriétaires du "cylindre de prévention" entre servir le pays et démissionner

Le roi choisit les propriétaires du "cylindre de prévention" entre servir le pays et démissionner Le roi Mohammed VI a affirmé, au palais royal de Tétouan, qu'il n'accepterait aucune retraite par rapport aux acquis démocratiques et ne permettrait aucune entrave au travail des institutions; "La constitution et la loi sont claires et le mandat n'a pas besoin d'être interprété", a déclaré le monarque marocain dans son discours du 18e anniversaire.
Le roi a choisi les responsables marocains entre exercer leurs pouvoirs ou démissionner, et il a déclaré à cet égard: "Au lieu que le fonctionnaire justifie son incapacité à répéter un cylindre" ils m'empêchent de faire mon travail ", il est donc préférable pour lui de présenter sa démission, ce que personne ne l'empêche de faire", soulignant que "le Maroc devrait rester" Surtout, au-dessus des partis, des élections et surtout des postes administratifs. "
Et celui qui a siégé sur le trône du Maroc a estimé que la responsabilité et l'honneur du service citoyen vont de la réponse à ses simples demandes à la réalisation de projets, petits, moyens ou grands, en demandant: "
Le roi Mohammed VI a ajouté: "Je ne comprends pas comment un fonctionnaire, qui ne fait pas son devoir, peut sortir de sa maison, prendre sa voiture, se tenir au feu rouge, et regarder les gens, sans honte ni honte, sachant qu'ils savent qu'il n'a pas de conscience, non Ces gens ont honte d'eux-mêmes, même s'ils jurent devant Dieu, la patrie et le roi, et ils ne font pas leur devoir? N'est-il pas approprié qu'un responsable soit tenu responsable ou renvoyé, s'il est prouvé qu'il a manqué à ses obligations ou a violé ses devoirs?
Dans le même discours, le monarque marocain a souligné la nécessité d'une application stricte des exigences du deuxième paragraphe du premier chapitre de la constitution, qui stipule un lien entre responsabilité et responsabilité, et il a déclaré à cet égard: "Il est temps de mettre pleinement en œuvre ce principe. Tout comme la loi s'applique à tous les Marocains, elle doit être appliquée en premier Tous les fonctionnaires, sans exception ni discrimination, et dans toutes les régions du Royaume. "
Il a ajouté: "Nous sommes dans une nouvelle étape où il n'y a pas de différence entre le fonctionnaire et le citoyen dans les droits et devoirs de la citoyenneté, et il n'y a pas de place pour échapper à la responsabilité ou à l'impunité".