taourirt info


Union nationale de la santé, Taourirt

Union nationale de la santé, Taourirt
La bataille pour la dignité commence par un stand de protestation à l'hôpital
régional de Taourirt



Le bureau régional du Syndicat national de la santé a organisé le Taourirt Al-Mudawawi sous la bannière de la Confédération démocratique du travail et un stand de protestation, le matin du 31 décembre 2013, à l'hôpital régional pour protester contre les déséquilibres dans la gestion des établissements de santé et ne pas répondre aux demandes matérielles et sociales des professionnels du secteur.

Le stand, qui a coïncidé avec les fortes protestations organisées par les activités de la société civile pour protester contre la mort de Mme Maryam Bouchama et de son fœtus lors de l'accouchement à l'hôpital de Taourirt, au début de la semaine dernière, a exigé que les responsables mettent fin à la détérioration des services de santé en remplissant la juridiction de l'hôpital, que ce soit au niveau des cadres de santé ou au niveau des Équipement de base.

D'autre part, les manifestants ont réclamé une amélioration des conditions de travail et ont évoqué l'échec apparent du système d'assistance médicale, constatant les problèmes dont souffrent les patients et le cadre hospitalier, à la lumière de cette situation actuelle.

En outre, le bureau régional de l'Union nationale de la santé avait publié une déclaration disant que, compte tenu de la détérioration des conditions du secteur de la santé dans la région, et après avoir examiné un ensemble de déséquilibres et après avoir épuisé les moyens de dialogue avec le représentant régional de la santé qui n'a pas répondu aux demandes des professionnels du secteur, il a été décidé de mener un certain nombre de batailles La lutte commence par une pause aujourd'hui.

Il est à noter que l'hôpital régional de Taourirt souffre d'un manque d'équipement médical, car il lui manque une salle de réanimation et un ensemble d'équipements de base en plus de son manque de cadres de santé, y compris un médecin spécialisé en anesthésie, et en retour il existe des cadres médicaux dans d'autres spécialités mais ils ne fournissent pas de services aux personnes statiques en raison du manque de moyens de travail …


Continuer: Souad Effendi